02 38 56 62 69 fede.peche.45@wanadoo.fr

les Cours d’eau et 

LEUR Bassin Versant

Les têtes de bassin sur les terrains imperméables sont alimentées par ruissellement et donnent un réseau hydrographique très dense sur la partie centrale et méridionale du département.

Le Loiret compte 3 grands bassins versants

PARTICULARITÉ

Le territoire du Loiret est schématiquement coupé en deux sur le plan hydrographique. En effet, la moitié de l’eau reçu par le département est drainée par le Fleuve Loire et tous ses affluents ; administrativement intégré dans le Bassin Loire-Bretagne. L’autre moitié coule vers la Seine par le bassin du Loing et le bassin de l’Essonne et  s’intègre dans le Bassin Seine Normandie

LE BASSIN DE LA LOIRE

Constituée par les 150 km de Loire, et l’ensemble des affluents que le Fleuve Royal reçoit en rive droite et en rive gauche. Sur le plan écologique et piscicole, la Loire reste très riche et diversifié avec plus de 35 espèces piscicoles. On observe de nombreux changements écologiques sur le Fleuve ces dernières années avec l’arrivée de nombreuses espèces végétales et animales

 

Les affluents en rive droite (est en ouest) :

  • La CHEUILLE et la TRÉZÉE, petits cours d’eau à cyprinidés d’eaux vives.
  • Le Bassin de la BONNÉE, le CENS et la BIONNE, cours d’eau cyprinico-ésocicole.
  • Les MAUVES de Meung, bassin versant très particulier constitué de trois cours d’eau (Mauve de Montpipeau, Mauve de la Détourbe, Mauve de la Fontaine) issues des résurgences de la nappe des calcaires de Beauce. Cours d’eau intermédiaire, pouvant héberger les deux espèces indicatrices truites et brochet car l’eau y est froide, limpide et très productive et le profil varie entre les zones de marais et les zones de courant.

La trézée

Les Mauves

La Notreheure

Le Loiret

Le Cosson

 

Les affluents en rive gauche (est en ouest) :

  • 4 rivières descendues des contreforts du Berry, l’AVENELLE, l’ETHELIN, la NOTREHEURE et l’AQUIAULNE qui sont à l’origine des rivières à truites.
  • Le BEC D’ABLE, rivière solognote.
  • le  Bassin du Loiret composé du DHUY, de la rivière le LOIRET avec ses particularités typologiques.
  • l’ARDOUX et ses affluents, le COSSON et ses affluents, rivières solognotes et du val de Loire.

 

LE BASSIN DE L’ESSONNE

 

La rivière ESSONNE naît de la réunion de deux cours d’eau : l’OEUF et la RIMARDE. 

Ces deux cours d’eau ont la particularité d’être alimentés doublement par les eaux de la foret d’Orléans et celle des résurgences de la nappe de Beauce. Après avoir entaillés le plateau Bauceron,  ils s’enfoncent dans les zones de marais très riches,  aux eaux claires et fraîches à la végétation aquatique variée pour former l’Essonne et présentent un grand potentiel écologique ou le brochet est roi.

La JUINE ne possède que quelques kilomètres de cours d’eau dans le département mais ce sont les plus épargnés et les plus productifs car ils recèlent des frayères à truites sauvage de premières qualités (eaux provenant uniquement du sous-sol et substrat composé de dalles calcaires).

L'Essonne

La Rimarde

LE BASSIN DU LOING

Le Loing est l’autre axe du département après la Loire. Avec ses nombreux affluents, il constitue l’artère du Gâtinais. Ces cours d’eau nombreux et variés présentent une grande richesse piscicole et quand on ajoute les linéaires du canal de Briare, du canal du Loing et les nombreux plans d’eau en lit majeur, les possibilités halieutiques du Gâtinais sont infinies. Rivières rapides, rivières lentes, grandes cours d’eau, ruisseaux, gravières, petits plans d’eau, canaux permettent tout type de pêche.

Le LOING : il traverse le Gâtinais du Sud vers le Nord et grossi au fur et à mesure qu’il reçoit les eaux de ses affluents. Sur cette longueur, on découvre des faciès où la rivière mesure 7 à 8 m de large jusque des parcours où il mesure jusqu’à 30 m de large au nord du département.

La Cléry

L'Aveyron

L'Ouanne

 

Les affluents en rive droite :

  • La CLÉRY et le BETZ : ce sont deux rivières à truite avec des caractéristiques géographiques et géologiques différentes.

 

  • L’AVEYRON et l’OUANNE : ce sont deux rivières du domaine privé également classé en première catégorie. L’Ouanne est une belle rivière de plaine serpentant dans une grande vallée tandis que l’Aveyron est une petite rivière rapide coulant dans une vallée marquée plus étroite. Ce sont deux rivières calcaires riches avec des peuplements piscicoles mixtes et variés.

Les affluents en rive gauche :

  • Le PUISEAUX, le VERNISSON, le SOLIN : des petites rivières de plaines aux eaux lentes, très perturbées.
  • La BEZONDE : rivière née de la forêt traversant l’ouest du Montargois, très productive malgré ses nombreuses perturbations.
  • Le FUSAIN et le PETIT FUSAIN : rivières de marais et d’anciens marais, ces cours d’eau sont des eaux lentes mais fraiches et très productives sur la bordure ouest du Gâtinais. Le Fusain et le Petit Fusain sont des cours d’eau riches en végétation aquatiques et donc en brochet.

RENSEIGNEMENTS Complémentaires

 

Si vous souhaitez plus d’informations sur les milieux, contactez le Responsable du pôle technique de la Fédération :

FIXE : 02.38.87.70.98

MOBILE : 06.22.02.68.13

MAIL : laurent.delliaux@orange.fr

10 + 11 =